POUR PRÉPARER L’AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT JEAN CONTINUE SA TRANSFORMATION

LA MISE EN SERVICE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE TOURS-BORDEAUX EN 2017 EST UN ÉVÉNEMENT MAJEUR POUR L’AGGLOMÉRATION BORDELAISE. CONJUGUÉE AU DÉVELOPPEMENT DU SERVICE DES TRAINS EXPRESS RÉGIONAUX (TER), ELLE VA GÉNÉRER UNE FORTE CROISSANCE DU TRAFIC EN GARE DE BORDEAUX SAINT-JEAN. LE NOMBRE DE VOYAGEURS VA AINSI PASSER DE 11 MILLIONS ACTUELLEMENT PAR AN, À ENVIRON 18 MILLIONS À PARTIR DE 2017 ET PLUS DE 20 MILLIONS À TERME.

Ainsi, la gare doit changer de dimension. Sa récente rénovation en 2011 a initié ce processus qu’il est aujourd’hui nécessaire de compléter par une extension de la gare côté Belcier. C’est pourquoi, Gares & Connexions, 5e branche SNCF en charge de la gestion et du développement des 3000 gares françaises, a réalisé, en partenariat avec l’Etat, le Conseil Régional d’Aquitaine, la CUB, la ville de Bordeaux, Réseau Ferré de France et l’Etablissement Public d’Aménagement (EPA) Euratlantique, un avant-projet d’étude pour l’extension de la gare de Bordeaux Saint-Jean côté Belcier.

Ce projet d’extension est centré sur la construction d’un pôle d’échanges multimodal, dans et autour de la gare de Bordeaux Saint-Jean, de niveau métropolitain, régional et européen. L’objectif est de concevoir non seulement une plateforme qui propose l’ensemble des modes de transport (bus, tramway, vélos, piétons, taxis, et stationnement), mais aussi un espace de vie et de services pour le quartier Saint-Jean Belcier.

Pour préparer et anticiper l’arrivée de la LGV, l’opération d’Intérêt National, Bordeaux-Euratlantique, a été créée. Elle consiste en la création d’un centre d’affaires au rayonnement international en même temps que de nouveaux quartiers. La gare de Bordeaux Saint-Jean est au coeur de cette opération.

Afin d’informer le public des aménagements envisagés et recueillir son avis, Gares & Connexions et ses partenaires organisent une démarche de concertation du 25 septembre au 2 novembre 2012. Expositions, brochures, film d’animation, réunions publiques … autant d’outils à la disposition du public pour participer à la conception de ce projet majeur pour le quartier, l’agglomération et la Région. A l’issue de cette première phase de concertation, un projet plus détaillé sera présenté lors de l’enquête publique.