Les haltes éco-durables

Pour offrir un espace d’attente et d’information confortable, innovant et durable aux voyageurs empruntant une gare sans personnel, dite « point d’arrêt non géré », SNCF Gares & Connexions développe le concept de « halte modulaire éco-durable ». Plus qu’un simple abri, la halte éco-durable constitue un laboratoire des études menées par SNCF en matière de développement durable et de projets à faible impact sur l’environnement.

Plusieurs haltes éco-durables ont été d’ores et déjà conçues, entre autres à Niederbronn-les-Bains en Alsace, à Yvetot en Haute-Normandie, à Portets en Gironde ou encore à Gravigny-Balizy en Île-de-France.
Chaque projet est conçu par les équipes de développement des agences gares de SNCF Gares & Connexions, avec la participation active d’AREP.




L’éclairage

L’éclairage représente environ 40 % de la consommation énergétique en gare. Notre facture en électricité s’élève chaque année à près de 8 millions d’euros et correspond à 1 % de la consommation totale de SNCF. De nombreuses expérimentations sont menées actuellement sur les quais, dans les souterrains – avec la collaboration de SNCF Réseau – et dans les bâtiments voyageurs, pour réduire d’environ 40 % notre facture d’éclairage (télégestion, leds…). Les équipes projets s’appuient sur l’expertise de nos établissements TechniGares, chargés de la maintenance et des travaux.

tri

Les déchets

Différents chantiers sont menés en parallèle pour optimiser la valorisation des déchets de SNCF Gares & Connexions qui déploie progressivement des nouvelles poubelles de tri en concertation avec la Direction des Gares d’Île-de-France et engage avec les transporteurs, comme SNCF Voyages, des actions expérimentales pour optimiser la collecte des papiers et journaux à bord des trains. L’objectif est d’augmenter la valorisation des déchets par un meilleur tri sélectif.

L’eau et la biodiversité

Face aux pressions croissantes sur la ressource en eau et aux risques associés, SNCF Gares & Connexions contribue à améliorer la gestion patrimoniale des réseaux humides et la réduction des consommations par des diagnostics des réseaux existants comme à Paris Nord. Pour préserver la biodiversité et limiter les risques sanitaires, de nombreuses actions sont menées afin de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires aux abords des voies. Parallèlement, des réflexions sont également menées avec la Ligue pour la protection des oiseaux pour intégrer la biodiversité

dans l’évolution des pratiques d’entretien des espaces verts en gare. L’objectif est de pérenniser ou améliorer la participation des gares à la préservation de la biodiversité. En concertation avec la Direction des Gares d’Île-de-France et tenant compte des orientations du groupe public ferroviaire, SNCF Gares & Connexions contribue enfin au programme d’amélioration de la qualité de l’air intérieur. Une action spécifique est notamment menée pour les enceintes ferroviaires souterraines de l’Île-de-France.





Les nuisances sonores

Lutter contre les nuisances sonores en gare, c’est ce que permet le programme « Gare sereine », qui repose sur trois principes :

– anticiper au maximum l’affichage de la voie pour fluidifier le flux des voyageurs en attente dans la salle des pas perdus ;

– diminuer les annonces (en quantité et en durée) en situation normale pour obtenir un plus fort impact lors de la prise de parole en situation perturbée ;

– modifier les messages des annonces sonores pour les rendre plus précis et concis afin d’améliorer la perception de l’information.

Gare horaire