Publié le 21 novembre 2022

Dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets du 19 au 27 novembre, focus sur les engagements de SNCF Gares & Connexions.

Découvrez nos engagements pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets

100% des déchets recyclables des gares orientés vers une filière de valorisation à horizon 2030

Chaque jour SNCF Gares & Connexions gère 15 000 départs de trains, accueille 10 millions de voyageurs et visiteurs et propose plus de 1500 points de vente dans les 3 000 gares françaises. 20 000 tonnes de déchets annuels sont produites en gare dont seulement 9% sont valorisés en 2020.

Dans le cadre de son Projet d’Entreprise, SNCF Gares & Connexions s’est fixé l’ambition d’orienter 100% des déchets recyclables des gares vers une filière de valorisation d’ici 2030. À cette occasion SNCF Gares & Connexions a commencé à déployer en 2022 de équipements tri-flux dans les bâtiments voyageurs en complément de nouveaux équipements bi-flux installés sur les quai et les parvis.

Menée avec nos partenaires Citeo, ADEME et grâce à des financements France Relance, l’installation progressive de ces nouveaux équipements de tri en gare, permettra de recueillir séparément les déchets de papier et d’emballages ainsi que les biodéchets qui sont ensuite orientés vers des filières de valorisation.

Les nouvelles corbeilles majoritairement constituées de matériaux recyclés, entièrement recyclables et réutilisables, conçues par AREP, vont permettre d’optimiser l’efficacité de la collecte, de simplifier leur entretien et leur maintenance tout en respectant les normes d’hygiène, de sûreté et de sécurité.

100% des déchets de chantiers valorisés à horizon 2030

Le BTP est le premier secteur producteur de déchets. En tant que maître d'ouvrage de multiples chantiers, SNCF Gares & Connexions s’engage à réemployer et recycler 100% de ses déchets d’ici 2030. Pour ce faire, un plan d’action est déployé dès à présent :

  • Généraliser les diagnostics produits-équipements-matériaux-déchets pour toutes démolition supérieure à 250m²
  • Privilégier le réemploi
  • Renforcer nos cahiers des charges travaux
  • Mettre en place le tri sélectif 7 flux (bois, verre, plastique, métaux, papier-carton, fractions minérales, plâtre)

Cette stratégie est intégrée dans la démarche EMC2B conceptualisée par AREP et progressivement déployée dans l’ensemble des projets de SNCF Gares & Connexions. Celle-ci implique de prendre en compte l’impact de nos projets sur 5 dimensions essentielles : Energie, Matière, Climat, Carbone et Biodiversité. Elle permet de mesurer les réponses apportées, d’évaluer et de comparer la performance des projets entre eux, en conception et en exploitation, à partir d'une quarantaine d'indicateurs éprouvés.

Pour les déchets de chantier la stratégie est intégrée dans l’enjeu sur la matière et rejoint ainsi l’objectif du plan stratégique de 0 déchet recyclable, non orienté vers une filière de valorisation.

« Dans un monde où les ressources sont finies, la responsabilité des concepteurs est de faire circuler cette matière. La création sous la contrainte de l’existant fait partie de la culture du concepteur et représente le meilleur gisement pour économiser la matière. Le réemploi de produits existants ou l’emploi de matières renouvelables et biosourcées sont des leviers essentiels pour améliorer le cycle de la matière. Les démolitions sur site sont en effet un gisement de matière précieux pour nos gares et il existe aujourd’hui de nombreuses filières industrielles de bois ou d’isolants biosourcés. Les flux de matières concernent aussi la vie des ouvrages avec pour objectifs de réduire les consommations et rejets d’eau et la production de déchets d’activité. La diminution de ces flux passe par la maîtrise des aménagements extérieurs, l’ingénierie des fluides et l’innovation dans la gestion des déchets d’exploitation. » Guide de l'écoconception - SNCF Gares & Connexions - avril 2022