Publié le 11 octobre 2022

Depuis son inauguration en 1865, la gare de Cagnes-sur-Mer et son quartier ont connu de nombreuses mutations dont le premier aménagement en 2008 du pôle d’échanges multimodal de Cagnes-sur-Mer avec une station de bus urbains et interurbains, une halte taxis, un stationnement courte durée, le réaménagement intérieur du bâtiment des voyageurs et un parking deux roues permettant ainsi de proposer aux voyageurs un espace plus fonctionnel et efficace.

Le genèse d’un nouveau pôle d’échanges multimodal

Malgré cet aménagement fonctionnel, le pôle d’échanges multimodal de la gare de Cagnes-sur-Mer doit à nouveau évoluer pour prendre en compte l’augmentation du nombre de voyageurs depuis 2008, le développement des modes actifs (piétons, vélos) et pour inciter à toujours plus de report modal vers le train.

Pour cela, une évolution de ce quartier est apparue nécessaire pour répondre aux besoins actuels de plus de 1,3 million de voyageurs par an et améliorer :

  • la lisibilité du site : la gare et les espaces intermodaux sont masqués et assombris par l’autoroute A8.
  • le confort acoustique : le trafic routier de l’avenue de la gare en partie sous le pont de l’autoroute induit une résonnance sonore importante.
  • le report modal et le stationnement : les capacités de parking pour les voitures sont insuffisantes.
  • l’accessibilité routière : l’unique voie d’accès, l’avenue de la gare, n’est plus adaptée au volume du trafic.
  • la perception du site : la gare est au centre d’un ensemble routier avec l’autoroute A8, sa bretelle de sortie, l’avenue de la gare et les rues du Garigliano, Villeneuve, Hélène Boucher et Albert Camus. Les espaces dédiés aux piétons sont limités au strict minimum et les espaces pour les vélos et trottinettes sont inexistants.

En cohérence avec les travaux d’amélioration des infrastructures ferroviaires de la Côte d’Azur en cours, l’Etat, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Alpes-Maritimes, la Métropole Nice Côte d’Azur, la ville de Cagnes-sur-Mer et SNCF Gares & Connexions ont décidé au début de l’année 2016 d’étudier la requalification du Pôle d’Echanges Multimodal de Cagnes-sur-Mer et de ses espaces extérieurs et d’engager les travaux dès 2019.

Situation avant le début des travaux © AREP

Les objectifs du projet

Créer un nouvel espace public

La déviation de l’avenue de la gare permet de créer un espace public agréable, végétalisé, confortable et apaisé, dédié aux piétons et vélos.

Favoriser le report modal 

L’objectif de ce projet est d’inciter les usagers de la voiture particulière à laisser leur véhicule dans le parc relais de 280 places pour se déplacer à l’aide des transports collectifs, réduisant ainsi fortement l’impact écologique lié au trafic routier.

Valoriser la synergie entre modes de transport 

Les aménagements du parvis, la construction d’une gare routière et d’un parc-relais vont permettre aux voyageurs de passer de la voiture au train ou au bus, du train au bus, au vélo, au taxi ou à la voiture.

Les bénéfices du projet

Un cadre de vie amélioré

un espace urbain requalifié grâce à l’aménagement d’un large parvis arboré, dédié aux piétons, qui a été rendu possible grâce à la déviation de l’avenue de la gare et la création de pistes cyclables reliant le quartier de la gare aux quartiers environnants requalifie l’espace urbain.

Cela permet d’offrir aux Cagnois un cadre de vie aux abords de la gare de meilleure qualité, apaisé avec la mise en place d’une zone 30 km / h et la transformation de la rue du Garigliano en voie réservée aux piétons, vélos et trottinettes.

Un quartier revalorisé

Le projet est conçu sur un périmètre élargi afin de soigner les liaisons avec les quartiers environnants et le centre-ville. La création d’un nouveau bâtiment à l’architecture contemporaine, visible depuis le centre-ville, donne une meilleure lisibilité des accès à cette gare et valorise le quartier. La démolition de l’ancien bâtiment gare permettra d’améliorer la transparence du site.

Un stationnement renforcé

Aujourd’hui, l’offre de stationnement est insuffisante et dispersée alors que le besoin actuel est estimé à plus de 200 places. Sur la base des prévisions de croissance de fréquentation du site, le projet triple l’offre de stationnement avec un parc relais de 280 places.

Les éléments constitutifs du projet à la suite des évolutions validées par les partenaires institutionnels

Le parc-relais

Dédié aux usagers des transports collectifs et comprenant 280 places réparties sur 9 niveaux dont 2 niveaux souterrains, il permet aux usagers du train et des bus métropolitains de garer leur voiture en toute sécurité. Grâce à un tarif journalier ou mensuel attractif, les utilisateurs de la voiture sont incités à laisser leur véhicule dans ce parc relais la journée pour continuer leur voyage en bus ou en train, notamment jusqu’à Cannes, Nice ou Monaco. Ce parking est équipé de bornes de recharge électrique pour 27 places dédiées aux véhicules électriques. Vous trouverez des informations sur le fonctionnement de ce parc-relais à l’adresse : https://www.lignesdazur.com/votre-nouveau-parcazur-ouvre-cagnes-sur-mer.

Ce parc relais est conçu pour recevoir ultérieurement une centrale photovoltaïque en toiture.

Le parvis

Situé au cœur de l’intermodalité, sur environ 2 000 m², il est le lieu de convergence de tous les modes de transport et constitue un espace public agréable, apaisé et végétalisé avec la plantation de 100 arbres de haute tige, 1 600 arbustes et massifs fleuris. Il relie, de manière confortable et lisible, la gare ferroviaire, la gare routière, les stations de taxis et vélos en libre-service ainsi que le stationnement pour les voitures et les deux-roues.

La nouvelle gare

Un nouveau bâtiment des voyageurs totalement accessible aux personnes à mobilité réduite est créé en remplacement du bâtiment existant. Adaptés aux attentes des usagers, des services ferroviaires modernisés y sont proposés notamment un espace de vente multimodal avec deux guichets qui permettront d’acheter des billets « Zou » et des billets pour les bus de la métropole de Nice, des espaces d’attente et une information voyageurs performante. Son avancée sur le parvis rendra à la gare SNCF de Cagnes-sur-Mer sa visibilité perdue dans les années 1970, lors de la création de l’autoroute A8.

Cette nouvelle gare propose une dépose minute / parking courte durée de 41 places.

La gare routière

Constituée de 6 quais, la gare routière accueille 13 lignes de bus dans la gare routière dont 6 lignes urbaines, 5 lignes interurbaines et 2 lignes régionales. Elle est située à proximité immédiate du nouveau bâtiment des voyageurs facilitant ainsi les échanges entre le train et les bus. Des dispositions conservatoires ont été mises en œuvre afin de permettre ultérieurement de l’équiper pour recharger les cars électriques.

Photo parc relais

Le projet en quelques chiffres-clés

5 400 voyageurs par jour

100 trains par jour s’arrêtent en gare

280 places de stationnement dans le parc relais dont 27 places (extensibles à 56 places) avec recharge possible pour les voitures électrique

41 places de stationnement dans la dépose minute de la gare

Une gare routière à 9 quais pouvant accueillir 6 lignes urbaines, 5 lignes interurbaines et 2 lignes régionales

Un bâtiment avec un hall voyageur d’une surface de 350 m² avec un guichet multimodal

 

2 000 m² de surface de parvis végétalisé

Une station VéloBleu avec 21 places de vélos dont 6 place pour des vélos à assistance électrique

Un parc vélos sécurisé de 84 places avec la possibilité de recharger les vélos à assistance électrique

Les dates clés

  • 3 août 2021 : ouverture au public de la nouvelle avenue de la gare
  • 1 août 2022 : ouverture au public du parc relais
  • Fin 2022 : livraison de la gare routière, de la station de taxis, du parking courte durée / dépose minute de la gare ferroviaire
  • Mi-2023 : début des travaux du nouveau bâtiment des voyageurs
  • Mi 2024 : ouverture au public du nouveau bâtiment des voyageurs
  • Fin 2024 : fin des travaux de mise en accessibilité des quais de la gare ferroviaire
Parking gare Cagnes

Le financement du projet

Ce projet d’un montant total de 26,78 M€ est financé par l’Europe (7,28 M€), l’Etat français (3 M€), le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur (6,57 M€), le Département des Alpes-Maritimes (1,97 M€), la métropole de Nice (4,36 M€), la ville de Cagnes-sur-Mer (0,98 M€) et SNCF Gares & Connexions (2,62 M€).

Infographie budget cagnes