Les 10 millions de voyageurs et visiteurs quotidiens ont pu, au hasard de leurs trajets dans les gares, rencontrer des œuvres d’art, représentant toutes les formes de création : photographie, dessin, sculpture, bande dessinée, musique… L’art en gares est une nouvelle invitation au voyage.

La culture a envahi l’espace de la gare

Hors des musées et des festivals, la culture continue à vibrer, à être partagée. En gare, elle surgit partout, elle crée des émotions, d’autant plus fortes que le voyageur ne s’y attend pas. Tour à tour, on est intéressé, interpellé, impressionné, admiratif. Ici, sur la façade monumentale de la gare du Nord, une toile de Renoir nous domine de sa hauteur. Là, le collectif Fale s’est emparé de toute la surface vitrée de la gare de Strasbourg. Ou encore là, dans la gare de Marseille, les images du photojournalisme des Rencontres d’Arles se détachent sur les collines provençales au loin.

La culture s’expose dans une gare vivante, animée par des flux incessants de femmes et d’hommes. La culture ? Plutôt les cultures, la peinture, la sculpture, le dessin, la paléontologie, le photoreportage, la photographie d’art ou documentaire, les créations contemporaines comme les vestiges du passé. La culture en gare devient foisonnement, diversité. La gare, par son architecture, par sa monumentalité, par la diversité de ses espaces, recèle des potentiels sensoriels et émotionnels extraordinaires. La culture donne un autre sens à la gare et au voyage.

Expo exterieur

Photographie : l’art du noir et blanc

Soudain, au détour d’un des piliers de la gare, surgit une immense photographie en noir et blanc. Dans notre vie polychrome, la gare est multicolore : panneaux d’affichages, enseignes, signalisation. Le noir et blanc lui nous renvoie à un langage, celui de l’art photographique. Quand, à Lille-Europe, Rennes ou Bordeaux, s’affichent les images de Martine Franck, de Guy Tillim ou de la Fondation Henri Cartier-Bresson, elles nous parlent aussi d’aujourd'hui. Les photographies en noir et blanc donnent aux voyageurs, au détour d’un quai, d’un couloir, l’occasion de découvrir une parcelle d’éternité

La planète, grand format

La gare se fait le reflet d’un sujet majeur : l’urgence de la question climatique. La blancheur immaculée des banquises, la dentelle fragile des massifs coralliens, la liberté de notre faune : les images exposées en grand format dans les gares de toute la France expriment avec une force bouleversante la splendeur de notre planète, et la nécessité d’agir contre le changement climatique. Les gares qui accueillent 10 millions de voyageurs et de visiteurs quotidiens, constituent le lieu peut-être le plus adéquat pour diffuser des messages, réveiller les consciences.

expo verte
expo frida

Un engagement citoyen

Lieu privilégié de vie, de partages et de connexions, la gare fait partie intégrante de la ville et de la société. Une exposition dans une gare peut ainsi devenir une étincelle qui rend chacun capable d’agir contre toute violation des droits humains, un levier pour favoriser l’engagement en faveur d’un monde plus solidaire. De droits fondamentaux de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948 aux images de Véronique de Viguerie, photoreporter de guerre, sur les femmes et les hommes maltraités au Nigéria, en Irak, en Chine… les images sont capables d’émouvoir et de convaincre.

Contacter les affaires culturelles

Vous êtes un acteur culturel et souhaitez nous proposer un projet ?