Comment utiliser les outils numériques au service du réemploi ? Comment identifier les matériaux réemployables d’un bâtiment à déconstruire ? C’est à ces questions que AREP, SNCF Gares & Connexions, ainsi que 13 partenaires Européens répartis dans 5 pays, tentent de répondre dans le cadre du programme DigitalDeConstruction.

Le programme DigitalDeConstruction

Le programme, financé à hauteur de 4,47M€ par le fonds Européen Interreg durant 3 ans pour un budget total de 7,61M€, vise à faciliter la déconstruction sélective des bâtiments. Pour cela les partenaires développent un outil numérique d’aide à la décision au service de tous les acteurs du bâtiment.

digitaldeconstruction

L’outil sera composé de 4 modules permettant de construire des scenarios de déconstruction adaptés :

  • Un scan 3D pour modéliser simplement le site
  • Un module « BIM Réversible » pour identifier le potentiel de réemploi à partir des maquettes
  • Une base de données relative au réemploi possible des matériaux
  • La blockchain pour sécuriser les données
Digitalsdeconstruction_outil

Phases de tests

Ces outils seront testés sur 5 sites pilotes en Europe, dont 2 mis à disposition par SNCF Gares & Connexions : la gare de Villeneuve-St-Georges et une grande gare Parisienne. RÉAP, l’équipe dédiée au réemploi d’AREP et Gares & Connexions, mène la conduite du programme DigitalDeConstruction, teste les outils développés sur les sites pilotes, et s’assure de leur adéquation avec la réalité du terrain.

maquette_digitaldeconstruction
© Reversible BIM

Zoom sur la Gare de Villeneuve-Saint-George : site pilote

Dans le cadre d’une mise en accessibilité, la gare de Villeneuve Saint George sera largement restructurée et reconstruite. Ces travaux visent à améliorer l’intermodalité, la lisibilité et la sécurité des cheminements voyageurs d’une des plus grande gare d’Île de France (29 000 voyageurs montants/jour). Le bâtiment voyageur actuel, d’une surface de près de 900m2 sera entièrement reconstruit. Ce sont autant de matériaux qui seront déposés précautionneusement. La démarche de réemploi est d’ailleurs déjà initiée par l’équipe projet, accompagné de RÉAP.

Un diagnostic ressource de la gare a ainsi été réalisé pour faciliter l’identification des gisements : façade en verre, panneaux béton, portes, et équipement de cuisine, seront reconditionnés et réemployés dans le nouveau projet, tandis que la structure métallique, le lattis bois et bien d’autres seront déposés précautionneusement en vue d’un réemploi ex-situ.

Nos partenaires : 

Brightlands, Brightlands Smart Services Campus, GTB LAB, Provincie Limburg, Kempens Landschap, Vilogia, Schroeder & Associés, GreenFlex, Belgian Building Research Institute, Block Materials, BIMy, Luxembourg Institute of Science and Technology, AREP, SNCF, NOBATEK/INEF4.