David Paquin

Pour la première fois, Le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême investit de nouveaux lieux d’exposition et propose, hors de ses murs, une sélection d’œuvres d’artistes. Les artistes Catherine Meurisse et Ugo Bienvenu voient leurs créations exposées jusqu’au 15 février en gare de Rennes.

Rubriques associées :
Culture, Exposition
Née à Niort en 1980, Catherine Meurisse commence très jeune la bande dessinée. Lauréate du prix de la BD scolaire au Festival d’Angoulême en 1997, elle remporte quelques années plus tard un concours de dessin de presse dont le jury compte dans ses rangs Jul, Tignous et Honoré. Ils l’invitent à rencontrer l’équipe de Charlie Hebdo, où elle publiera son premier dessin à 21 ans. Elle rejoindra l’équipe en 2005, tout juste diplômée de l’école des Arts décoratifs.
Les liens entre l’art et la littérature sont ses terrains de prédilection. Son trait vif et malin sublime des albums pleins de fantaisie, tels que Mes hommes de lettres (Sarbacane, 2008), panorama humoristique des grands auteur français. Le 7 janvier 2015, Catherine Meurisse  échappe à la tuerie de Charlie Hebdo. Elle qui se dissimulait derrière un réseau de références à l’histoire de l’art met désormais de côté son rôle de spectatrice critique et se place au cœur du récit. Dans La Légèreté (Dargaud, 2016), elle s’expose pour la première fois sans masque, expliquant comment l’art lui permet de se retrouver et de sortir du chaos, la beauté constituant pour elle un « antidote à l’horreur ». Son approche picturale évolue vers une nouvelle forme d’écriture plus intime. Alors qu’elle se représente simplement au trait, les décors sont conçus avec une esthétique plus sophistiquée. Cette approche plastique se développe encore dans Les Grands Espaces (Dargaud, 2018), autre récit autobiographique qui revient sur son enfance à la campagne, où la nature se révèle tout autant salvatrice que l’art et les livre
s.

 
La programmation autour de Catherine Meurisse au Festival de Bande Dessinée d'Angoulême
  • Exposition Catherine Meurisse, Chemin de Traverse au Musée du Papier - Du 30 janvier au 1er mars
  • Samedi 1er février de 17h à 19h dans la salle Bunuel de l'Espace Franquin : Masterclass de Catherine Meurisse
Après un diplôme de métier d'art en illustration à l'école Estienne, Ugo Bienvenu intègre la section cinéma d’animation des Gobelins. En 2010, durant son séjour au California Institute of the Arts de Los Angeles, il s’oriente vers l’animation expérimentale. De retour en France, il intègre le programme « Image temps réel » en tant qu'étudiant chercheur à l'ENSAD. Il achève sa formation avec Animation sans frontières l'année suivante. Les dix dernières années il réalise, une douzaine de courts-métrages et de clips dont certains comme « Maman », « Renart », « une île », « l’Entretien », « Fog », « Dolly.zero » ou encore « Sphere of existence » ont été sélectionnés dans de nombreux festivals tels que Clermont-Ferrand ou Annecy. ll a aussi co-réalisé avec Kevin Manach la mini-série d’animation Antman pour la Marvel et Disney. En parallèle il réalise des publicités pour des marques comme Holiday Boileau, Thierry Mugler, Gentle Monster, et Hermès pour qui il dessine aussi des carrés.
 
En 2017 il co-fonde le studio d’animation Remembers avec Félix de Givry avant de co-fonder en 2018 la maison d’édition Réalistes avec Cédric Kpannou et Charles Ameline. En 2014 il signe sa première bande dessinée « Sukkwan Island » chez Denoël Graphic, adaptation du Roman éponyme de David Vann qui figurera dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême 2015. Après avoir publié deux autres ouvrages « Paiement accepté » chez Denoël Graphic en 2017 et « Premium+ » chez Réalistes en juin 2019, il sort son tout dernier opus, « Préférence système » encore chez Denoël Graphic. Cette bande dessinée brosse le portrait d’une société où la technologie bouleverse le monde.


La programmation autour de Ugo Bienvenu au Festival de Bande Dessinée d'Angoulême
  • Dimanche 2 février à 15h au Forum du Nouveau Monde : "Noir Futur" Rencontre avec Ugo Bienvenu modérée par Benjamin Roure

LA BANDE DESSINÉE INVESTIT DE NOUVEAUX ESPACES D'EXPOSITION

Par l’intermédiaire de cette démarche, le Festival d’Angoulême ambitionne d’offrir de nouvelles émotions aux amoureux de bande dessinée en leur présentant des œuvres dans des lieux inattendus.

Il souhaite aussi, naturellement, convertir de nouveaux adeptes à ce médium artistique et littéraire (véritable passion française au regard du succès que sa créativité rencontre de longue date dans l’hexagone et plus que jamais aujourd’hui) en introduisant ces créations dans leur quotidien afin qu’elle participe d’une esthétique urbaine et d’une médiation culturelle transgénérationnelle. 

Depuis le 15 décembre et jusqu’au 15 février, ce sont ainsi 11 auteur(e)s qui sont exposés dans 17 gares réparties sur l’ensemble du territoire français.

Cette action entre en synergie directe avec l’initiative du Ministère de la Culture qui a décrété 2020 « Année de la bande dessinée ». 

La Nouvelle-Aquitaine et son agence culturelle, l’ALCA, soutiennent activement ce projet qui ouvre des potentialités d’expression aux artistes du 9e Art, affirmant ainsi l’importance de la bande dessinée et de son label aquitain mondialement connu qu'est le Festival d’Angoulême.

Votre gare : Rennes

Mylène MOREAU, directrice de gare

Mickaël LHONORÉ, chef de gare

19, Place de la gare BP 90527 35005 Rennes

horaires

Lundi - Mardi - Mercredi - Jeudi de 05:00 à 23:30

Vendredi de 05:00 à 00:30

Samedi - Dimanche de 05:45 à 23:30

horaires jours fériés

Lundi - Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi - Samedi - Dimanche de 06:30 à 23:30