Halle de gare

Acteurs multiples et concertation

Les projets urbains s’inscrivent au cœur d’un processus complexe qui fait intervenir des acteurs et des intérêts de plus en plus nombreux : associations d’usagers, de riverains, de commerçants, pouvoirs publics, acteurs privés. Les enjeux eux-mêmes sont parfois contradictoires : court terme/long terme, intérêts particuliers/intérêt général. La gare occupe une place centrale pour contribuer à la concertation entre l’ensemble de ces acteurs.

Des partenariats public/privé gagnants

La gare, en tant qu’acteur d’un nouvel urbanisme, permet de mettre en œuvre des partenariats publics et privés qui s’appuient sur une vision durable de la ville. Devenus eux-mêmes des « experts » en matière d’aménagement, les acteurs privés sont susceptibles d’enrichir les projets en apportant leur propre expérience. Leur intérêt – un retour sur investissement – nécessite par essence une viabilité et une forte attractivité du projet urbain.

Vers une démocratie participative

La richesse de la ville ne se réduit plus exclusivement à un capital physique et patrimonial. La nécessaire mobilisation du savoir, de la culture, du commerce, de la finance, de l’innovation a fait entrer la ville dans l’ère du capital humain. Dans un contexte toujours plus marqué de démocratie participative et d’utilisation du digital, les chances de succès de toute transformation sont plus élevées si elle s’accompagne d’un appui des publics concernés.

Un consensus pour une ville durable

Un consensus semble se dessiner autour du projet de ville durable. Les villes à l’avant-garde de ce mouvement partagent des caractéristiques communes : des pouvoirs publics ayant une culture du partenariat public/privé, une participation importante des populations locales dans un projet de ville post-carbone, le développement de l’open data et une forte autonomie des villes. Leur capacité de fédérer des acteurs leur confère un avantage dans la compétition que se livrent les villes ente elles.

La gare, un savoir-faire spécifique

Depuis peu, le positionnement de la gare a fait émerger un savoir-faire spécifique : la capacité d’organiser la ville en fonction des flux et des problèmes propres aux mégalopoles. SNCF Gares & Connexions a su développer et valoriser un savoir-faire désormais reconnu à l’étranger. À la fois détentrice d’un patrimoine foncier susceptible d’offrir des opportunités d’aménagement pour les élus et d’une expertise en tant que gestionnaire de flux et de mobilité, SNCF Gares & Connexions intervient en amont des projets urbains et occupe une place spécifique dans la dynamique de concertation.

Un rôle d’interface

À terme, le gestionnaire de la gare pourrait également jouer un rôle d’interface entre les usagers de la ville et les décideurs urbains. Les informations que le visiteur ou le voyageur peut fournir en temps réel ont une valeur inestimable pour la ville. La mise en place d’un support digital pourrait faire passer la ville « durable » au modèle de la ville « résiliente », à savoir une ville capable d’améliorer ses aménagements en temps quasi réel.

Accélérateur du dynamisme économique

Les gares sont de puissants boosters économiques. Force d’attraction et de rayonnement, elles stimulent l’activité et produisent de la valeur pour les visiteurs, pour les commerces implantés dans leur enceinte et pour le tissu économique situé à leur périphérie.